Nouvelle réglementation crowdfunding 2,5 millions euros

Crowdfunding : le plafond passe de 1M€ à 2,5M€

Il en était question depuis le début de l’année 2016 avec l’intervention d’Emmanuel Macron, alors ministre de l’Economie, lors des assises de la finance participative: la réglementation encadrant le financement participatif évolue, en bien!

Après une phase de test concluante de deux années, le financement participatif a été encadré en 2014, la palette d’outils ainsi que les seuils de financement ont été revus.

Rappelons que les montants collectés via les plateformes de crowdfunding doublent chaque année: 70m€ en 2013, 150m€ en 2014, 300m€ en 2015, preuve non seulement de la popularité mais aussi de la pertinence du crowdfunding.

Loin de la concurrence avec le marché bancaire, les plateformes permettent bien au contraire de financer le fameux “equity gap” ou peu d’acteurs sont présents, à savoir le financement des startups, de l’immatériel des TPE/PME et, en ce qui concerne Upstone, les fonds propres des opérations de promotion.

Désormais, les Conseillers en Investissement Participatif peuvent notamment proposer des financements jusqu’à 2.5m€ par projet et par période de 12 mois, contre 1,0m€ auparavant, et utiliser des instruments tels que des actions de préférence et des obligations convertibles.

Pour Upstone, plateforme dédiée au financement des projets immobiliers, cela va se traduire par la possibilité de financer des projets plus importants mais aussi par le fait de pouvoir structurer et sécuriser de nouveaux montages à l’aide d’obligations convertibles.

Retrouvez le décret ici

2 réflexions au sujet de « Crowdfunding : le plafond passe de 1M€ à 2,5M€ »

  1. Ca me fait toujours rire quand je lis le terme « startup » avec des chiffres accolés de plusieurs millions d’euros… je pense que ce terme est sérieusement galvaudé.

    On ne parle pas de startup à ce niveau là, faut pas déconner quand même. Une startup est un PME, avec un fond d’investissement relativement limité.

    Un financement qui se chiffre en millions d’euros ne doit pas concerner toutes les entreprises je pense.

  2. Bonjour Sébastien,

    Je pense qu’il y a confusion, il n’est pas question uniquement de financement de startup mais du « crowdfunding » en France.
    Et si vous regardez ce que finance des plateformes comme Lendix, ce sont des TPE et PME de l’économie bien réelle et « classique » qui font appel à cette forme de financement.

    Néanmoins nous sommes d’accord sur cette terminologie « startup » qu’il est bien difficile de préciser. Nous ne nous considérons par exemple pas comme une startup chez Upstone.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *