Investissement/Placement Forêts

Investir dans un groupement forestier : nouvelle offre d’Upstone

Investir dans un Groupement Forestier, ou GFF, est un placement qui se développe en France.
L’achat de parts de groupements fonciers forestiers permet de construire un patrimoine tangible, proposant une rentabilité positive depuis de nombreuses années cela malgré la crise financière de 2008.

Pourquoi l’investissement dans la forêt a le vent en poupe?

Pour certains, c’est un outil de diversification, pour d’autres c’est un moyen de réduire leur fiscalité en matière d’ISF, d’IR, et de succession car cet investissement offre aussi la possibilité de bénéficier d’importantes défiscalisations.

1) Un actif tangible et rassurant

Tout comme la pierre, la forêt a le statut de valeur refuge. Celle-ci n’est pas sensible à la volatilité des marchés financiers.

2) Un placement long terme

L’investissement se conçoit sur le long terme, il est nécessaire de laisser du temps à la nature pour ensuite récolter les fruits de cette patience.

Investir dans un groupement foncier forestier

3) Un investissement rentable

Les groupements forestiers offrent une rentabilité brute moyenne de 2%, facile de gestion.
De plus leur valeur augmente année après année grâce à la pousse des arbres et plantations, ainsi que l’évolution du marché des forêts.
Le rendement annuel d’un groupement forestier est alors d’environ 2 à 3%, hors avantages fiscaux et revalorisation du prix des terres.

4) Une fiscalité attractive

Investir en GFF présente des avantages fiscaux et de transmission de patrimoine (donation ou succession) :

  • La Loi TEPA votée en 2008 permet une réduction de l’impôt sur la fortune de 50% de la valeur des parts investies dans un Groupement Forestier. L’investissement est limité à 90.000 euros ce qui permet donc une réduction de 45 000€ d’ISF.
    Cette réduction s’applique la même année que la souscription, ce qui explique l’intérêt pour cet investissement des profils concernées dans l’objectif d’y sosucrire avant la date limite de déclaration.
  • Dans un second temps, un abattement de 75 % de la valeur des parts du groupement forestier sera effectué dans le calcul de l’assiette d’ISF. En d’autres termes, seulement 25 % du montant de l’investissement dans le groupement forestier sera comptabilisé dans le patrimoine de la personne soumise à l’impôt sur la fortune.
  • une réduction de l’IR de 18 % du montant de l’investissement plafonné à 5700 € pour une personne seule et 11 400 € pour un couple. Ce n’est cependant pas compatible avec la réduction ISF.
    De plus, si le groupement forestier réalise des travaux forestiers, il est possible de de réaliser une nouvelle déduction fiscale de 18 %. Le calcul se fait en fonction du nombre de parts détenues dans le groupement forestier et du coût des travaux, en tenant compte d’un plafond de 6 250€ pour une personne seule et 7 500€ pour un couple.
  • Un abattement de 75% des droits de succession, le dispositif est connu sous le nom d’amendement Monichon et existe depuis 1930. Il permet, en contrepartie de l’engagement pris par le Groupement Forestier de gérer durablement la forêt, de bénéficier d’une exonération d’ISF et de droits de transmission (succession ou donation) à hauteur de 75% de la valeur des forêts détenues.

france valley logoFrance Valley

La société France Valley, Société de Gestion de Portefeuille indépendante spécialisée dans la gestion de Groupements Forestiers agréée par l’Autorité des Marchés Financiers sous le numéro GP-14000035, pour le compte des milliers de particuliers qui lui ont fait confiance. Avec 2.100 hectares acquis en 2015, France Valley est devenue l’acteur de référence de l’investissement forestier. Ainsi l’équipe de France Valley gère 35 Groupements Forestiers. Elle sélectionne ses forêts scrupuleusement, partout en France, feuillus ou résineux, avec l’appuis d’Experts Forestiers agréés par la CNEFAF qui interviennent en contre-expertise préalablement à toute acquisition, assurant la bonne appréhension de chaque actif avant de l’intégrer dans un Groupement Forestier.

Pour en savoir plus contactez-nous.

L’investissement dans des parts de Groupements Fonciers Forestiers (GFF) est réservé aux personnes susceptibles, par leur connaissance et leur souci de diversification des placements financiers, de prendre en compte les particularités de cette forme d’investissement. L’investissement dans des parts de GFF présente un certain nombre de risques, notamment les risques suivants :
Risque de perte d’une partie ou de la totalité du capital, risques d’exploitation et sur les revenus et risques d’illiquidité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *