Mon patrimoine ne vous regarde pas!

Lors de votre inscription sur Upstone, vous pouvez être surpris de la précision des questions posées, notamment sur vos revenus et votre patrimoine.

monsieur-curieux-upstone

La vraie question est la suivante:

Conseiller en Investissement Participatif c’est quoi ?

Upstone est une plateforme de financement participatif, autrement appelé crowdfunding, ayant reçu l’agrément de Conseiller en Investissement Participatif (CIP) par l’Autorité des Marchés Financiers. Au cours de l’inscription sur notre plateforme, vous pourrez remarquer que les questions posées peuvent parfois paraître intrusives comme vos revenus déclarés, votre capacité d’épargne ou encore la valeur de votre patrimoine.

Mais pourquoi avons-nous besoin de savoir tout ça ?

En bien pour être en conformité avec la réglementation de notre agrément CIP, nous devons identifier nos investisseurs, aussi bien en termes d’expériences que de patrimoine. Nous pouvons ainsi donner accès ou non à une partie ou la totalité de nos projets.

Nous recueillons aussi vos objectifs d’investissement afin de vous proposer des projets en adéquation avec ceux-ci. Par exemple, si vous souhaitez investir avec un horizon de 8 ans pour défiscaliser, nous ne vous proposerons pas de projet de financement de promotion sur 2 ans.

De cette manière, le conseil sur Upstone est réalisé en fonction des données que vous nous fournissez et c’est uniquement dans ce but que nous vous les demandons.

Bien entendu, ces informations sont confidentielles et notre conseil sera d’autant plus juste qu’elles seront précises.

Sachez que les questionnaires de “connaissance client” sont systématiques dans le monde du placement financier : pour ouvrir une assurance vie, un PEA ou souscrire des parts de SCPIs, il faut se plier à l’exercice.

La limite du système : les informations sont déclaratives. En tant qu’utilisateurs, vous déclarez ce que vous voulez, même si on vous demande de certifier l’exactitude des informations. Des informations non précises n’ont qu’une conséquence : un conseil inadapté.

Un questionnaire “connaissance client” est d’autant plus compliqué à remplir dans notre pays où le salaire et le patrimoine sont tabous et on comprend aisément qu’on puisse souhaiter exercer un contrôle sur ces informations, d’autant plus sur internet. Mais relativisons, les GAFA (Google, Amazon, Facebook, Apple) en savent bien plus sur nous que nous le pensons, avec notre simple email et notre téléphone…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *